La vie est notre laboratoire d’évolution personnelle

enfant tournesol


La vie nous offre à profusion, un bouquet d’expériences à aller explorer, d’abord pour nous permettre d’évoluer vers l’être que nous sommes appelé à devenir.

Nous voyons bien toutes les transformations physiques que notre corps a traversé pour devenir le corps que nous sommes aujourd’hui :

-d’un ovule qui a rencontré un spermatozoïde  nous sommes devenu une cellule, puis nous sommes passés par les étapes d’embryon, de foetus, puis nous sommes morts à cette vie utérine pleine de douceur et de protection, pour renaître à la Vie que nous vivons aujourd’hui.

Lors de cette naissance, nous ne savions rien faire d’autre que de téter pour survivre. Il nous a fallu apprendre bien des choses pour tenir debout dans la vie : marcher à quatre pattes, se lever, marcher, apprendre à manger de nouvelles choses, à découvrir de nouvelles choses, et on voit quelle énergie un petit met à vouloir explorer son nouvel univers, souvent sans trop se rendre compte, qu’il peut y avoir des dangers. Mais dans son désir de tout connaître, il ne voit même pas ces à côtés risqués. Il fonce vers son objectif : explorer toutes les facettes de la VIE.

Puis le bébé grandit, devient un enfant, puis un adolescent, puis l’adulte que nous sommes…Il a emmagasiné une multitude d’expériences heureuses et malheureuses qui ont construit son identité, ses valeurs, ses croyances, et tout ce qu’il est devenu  dans son corps et dans sa tête.

Le reste du voyage n’est pas statique, et il est tout aussi passionnant, à celui qui a toujours envie de grandir, d’explorer. Car si les transformations qui nous attendent, sont moins physiques (les métamorphoses se ralentissent sur ce plan, et heureusement, car nous basculerions trop vite vers la vieillesse, alors qu’il y a tant à vivre avec l’énergie et le dynamisme du bel âge) et beaucoup plus mentales.

Les découvertes que nous avons à faire, sont tout aussi merveilleuses que pour le petit qui explore son monde à quatre pattes. Que cela soit de mieux comprendre les autres humains qui nous entourent et qui ne pensent pas comme nous, pour être une source permanente d’enrichissement et de remise en question de notre vision du monde,

ou bien de s’émerveiller de toutes ces cultures, spécialités, splendeurs de végétaux, d’animaux, d’espaces terrestres que nous n’aurons jamais la possibilité de connaître en profondeur, sur tout le globe terrestre,

ou bien de regarder comment la pensée humaine peut inventer, créer, imaginer sans cesse de nouvelles technologies qui peuvent améliorer la vie, le travail, la médecine ou les sciences,

jusqu’à explorer le monde intérieur qui nous habite et nous interroge souvent, par l’explosion d’émotions, de pensées, de réactions qui parfois nous surprennent nous mêmes, et que nous ne contrôlons pas toujours,

Nous avons à portée de main, une foule de découvertes à faire. Notre vie devient une aventure passionnante, riche de nouveautés sans cesse offertes, à qui désire déballer le beau cadeau de la VIE.

Quelle attitude avons nous devant toute cette profusion ? Avons nous le désir de connaître, de nous enrichir de nouvelles connaissances, de nous améliorer personnellement sans cesse ?

Ou bien avons nous peur de changer, de bouger de nos certitudes boulonnées, d’oser rencontrer le différent ? Nous enfermons nous dans une vie tranquille, endormie, sécurisée, cadenassée. Cherchant la tranquillité, les habitudes, le confort qui nous permettent de dormir paisiblement, sans quitter notre fauteuil.

Pourtant, la vie tôt ou tard, viendra nous réveiller, pour nous appeler à la vie… Souvent, il y aura eu des appels, qu’on n’aura pas voulu entendre. Puis d’autres plus impératifs qui viendront nous obliger à les regarder, mais dès que l’inquiétude sera  passée, nous ferons comme si ce n’était qu’un épisode à oublier. Alors des clignotants se mettront au rouge, et là encore, nous pouvons les nier (c’est fou comme l’humain sait bien faire cela ! Il n’y a pas que les autruches qui se cachent la tête sous le sable !). Et puis un jour arrive, où les compteurs s’arrêtent, la machine se grippe, et ne veut plus avancer dans le mur…

C’est la maladie, une rupture, un deuil, un accident….Et là, on doit bien faire face à une réalité nouvelle ! Ce que je n’ai pas voulu voir avant, j’ai maintenant le nez dedans… Là encore, on peut s’enfermer dans son mutisme, ou se positionner en victime, ou se faire plaindre pour ne rien changer. Se remettre entre les mains de personnes compétentes, s’abandonner à la médecine qui doit tout régler à notre place, laisser les autres nous porter, plutôt que de se prendre en charge, aller regarder tout ce qu’on a laissé de côté tout au long de notre vie….et qui nous ont amené à la situation actuelle.

Certaines personnes réalisent que leur vie passée, « la tête dans le guidon » les a conduit à ce terme. Ils décident de changer, de vivre ce qu’ils n’ont pas vécu, ils décident d’être heureux, de prendre leur vie en main, de guider leur destin, vers un mieux être, vers plus de vie…

Nous avons tous des dizaines de cas qui sont passés par là, nous connaissons tous des malades qui regrettent une vie gâchée, nous savons tous que nous n’avons qu’une vie…. Pourquoi attendons nous encore, de passer à côté des merveilles que la vie nous offre à chaque instant ?

S’arrêter pour regarder la beauté du ciel, d’une goutte de rosée sur une feuille d’arbre, ou se laisser toucher par le rire d’un enfant. S’asseoir sans rien faire, ni chercher à penser ; se poser en prenant conscience d’être vivant, de notre place dans l’univers. Laisser se poser toute l’ébullition de nos journées, pour laisser reposer la saveur à garder comme une perle rare et fragile. Prendre le temps le soir avant de s’endormir, de revisiter sa journée, et de noter tous ces instants magiques, qui ont été comme des brèches salutaires, dans la course des obligations…toutes ces rencontres qui nous ont apporté, toutes ces découvertes qui nous ont émerveillé…

Savourons l’instant présent à faire comme si chaque jour  était à lui seul, une vie.

« Carpe diem » disait Platon, qui savait déjà que la vie se déguste avec délicatesse et émerveillement.

Bonne VIE à chacun.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s