DONNER DU SENS A SA VIE

 enfant sur luneC’est souvent à la fin de la vie, que l’on peut  faire un bilan de ce que notre vie a été et du sens qu’elle a pris. Quel regard poserons-nous sur notre vie, à l’heure de notre dernier souffle ? C’est peut-être la première interrogation que nous pouvons poser à notre vie d’aujourd’hui, pour cerner la direction que nous souhaitons pour le reste de nos jours.

Le Docteur Elisabeth Kübler Ross nous dit que très souvent :

  • Les personnes qui sont satisfaites de ce qu’elles ont vécu, qui ont le sentiment d’avoir fait ce qu’elles avaient à faire dans ce monde, s’en vont plus paisiblement, comme s’il était temps de passer à autre chose.
  • Les personnes qui regrettent le temps passé, ou qui ont un sentiment d’une vie gâchée ou inutile, fade, sans saveur, s’accrochent avec douleur, pour tenter de rattraper le temps perdu, et quittent ce monde plus difficilement.

Avant de regretter tardivement, C’est AUJOURD’HUI qu’il faut relever ses manches, prendre la DÉCISION d’avancer utilement dans notre vie.. Vouloir donner du SENS à notre vie demande un certain COURAGE, dont on peut déjà être fier.

« A celui qui ne sait pas vers quel port il navigue, nul vent n’est jamais favorable »  disait         Sénèque

Besoin d’une étoile à atteindre : Ce sont nos rêves, nos aspirations, nos valeurs personnelles, nos idéaux, nos projets qui nous attirent vers un idéal … Tendre dans cette direction donne un sens, puis une satisfaction en fin de vie, quand on s’en est suffisamment approché.

Victor E. FRANKL : Psychologue Autrichien Auteur de  LA LOGOTHÉRAPIE ,qui a survécu à 4 camps de concentration avant sa  libération par les américains, écrit  :

« Toute personne est en capacité de DONNER DU SENS à ce qu’elle vit. Que sa vie soit banale ou terrifiante ! » « C’est le sens qu’elle y donne qui lui permet de supporter les difficultés. Personne n’est jamais déterminé par son contexte social. Il peut toujours CHOISIR librement sa façon de voir les choses, son attitude, sa position face aux conditions intérieures et extérieures de son existence ». « Au delà du plaisir, la nature de l’homme est sa RÉALISATION MORALE. Trouver un sens aux évènements fait diminuer la souffrance et améliore la santé mentale ».

ASCENCION 10les EMI ( EXPÉRIENCES DE MORT IMMINENTE) 

Les « expérienceurs »  disent souvent que nous avons une mission à accomplir sur cette terre. Les personnes qui en sont revenues, disent toutes qu’elles n’avaient pas envie de re- affronter la douleur,qui les avait plongé dans la mort,  mais que des êtres de lumière ou des membres de leur famille décédés, leur disaient qu’elles devaient repartir , pour terminer ce qu’elles avaient  encore à faire sur la terre.

Elles nous permettent également de donner du sens à notre vie terrestre, au regard de ce que nous croyons de l’au-delà. Elles touchent à nos croyances spirituelles, qui sont souvent d’une très grande force, quand elles sont présentes en nous. Notre vie d’ici bas conditionnerait l’éternité qui est annoncée. Avec la justice divine souvent décrite comme un jugement sur soi-même dans la nue vérité du bien et du mal fait sur terre, chacun de nos actes auraient une répercussion dans l’au-delà.

On perçoit la force de ces croyances, quand on voit tant de personnes prêtes à mourir, à se faire exploser pour une vie merveilleuse et éternelle, de l’autre côté, avec la croyance d’un sacrifice utile.

 

 Des éléments prioritaires nécessaires

à la construction d’une satisfaction personnelle :

 

LES RELATIONS AUX AUTRES

« Vivre, c’est être utile aux autres » Senèque

Entamez-la-conversationLes relations inter personnelles (amour couple, enfants, famille, amis, toutes les fécondités relationnelles) viennent en tête de liste dans ce qui rend heureuses les personnes. les statistiques confirment qu’il y a moins de dépression,  de meilleures réactions aux coups durs de la vie, quand la personne a un réseau relationnel satisfaisant.

Mais nous sommes responsables d’en prendre soin et de les faciliter au lieu de les fuir ou de les rendre difficiles ou conflictuelles. Chacun est l’acteur de ses relations.

« Nous devons apprendre vivre ensemble comme des frères, Sinon, nous allons mourir tous ensemble comme des idiots »                                    MARTIN LUTHER KING

LA RELATION A SOI

« Soyez vous-même le CHANGEMENT  que vous voulez voir en ce monde. Si nous n’habitons pas notre vie. Si nous n’incarnons pas ce changement, C’est le Monde qui nous changera ! Et non,  nous qui changerons le monde ! » Gandhi

« Je ne crois pas que nous puissions corriger quoi que ce soit dans le monde extérieur, que nous n’ayons d’abord corrigé en nous-même. » Etty Hillesum

Dans cette vie où nous sommes en permanence trop sollicités, à tous les niveaux, les dangers de la pression du temps, le sentiment d’urgence peuvent modifier nos valeurs et comportements.Il est important de connaître la hiérarchie de nos valeurs les plus essentielles, car sinon nous pouvons nous sentir en incohérence et mal à l’aise avec nous-même.

(L’histoire du Bon Samaritain : Un groupe de jeunes séminaristes devait passer un examen important pour la suite de leur cursus.On ne les libère que juste à temps, et sur leur chemin, on simule un accident avec un blessé. La plupart vont poursuivre leur route sans s’arrêter de peur du retard, sans porter secours, ce qu’ils auraient fait si la pression du temps n’avait pas pesé)

Des chercheurs ont démontré que le bien-être ne dépend pas tant de l’activité effectuée, que du fait d’être présent ou non à soi. L’impact de notre stabilité attentionnelle est majeur et mesurable, et responsable de frustration inconsciente.On peut être avec des amis, mais l’esprit ailleurs. Plus nos pensées vagabondent, moins nous avons le sentiment d’être heureux.

Notre vie est continuellement sollicitée par les nouvelles technologies (téléphone, ordinateurs télévision, informations, publicités) nous avons bien du mal, à nous extraire de ces flots continuels d’attractions visuelles et auditives. Il nous est de plus en plus difficile de nous poser, pour réfléchir, penser, rêver et même seulement savourer le silence.Et on finit par accepter le prêt-à-penser qu’on nous propose, en ne pensant plus que par procuration.

Chacun ressent cependant le rythme de la vie qui s’accélère, et  le sentiment d’une non-maitrise du temps. Ils sont de plus en plus nombreux ceux qui éprouvent  le besoin d’être présent à chaque instant de leur vie, intensément, comme pour prendre une bouffée d’oxygène pour faire face à ce monde qui nous dévore.

le Professeur Jon Kabat-Zinn, professeur d’Université dans le Massachusset a mis au point une technique de méditation appelée  » méditation de Pleine Conscience » tout d’abord pour les personnes en phase terminale de maladie, afin de les soulager de leur douleur et être un havre de stabilité au milieu de leur tourmente.

Très rapidement, les effets positifs ont été perçus également par les formateurs et de plus en plus d’adeptes ont rejoint les pionniers. Aujourd’hui, cette technique se propage dans le monde entier, et toutes sortes de bénéfices sur l’humain, sont mis en évidence de partout. On l’étudie désormais en psychiatrie, en psychologie, en médecine, et les avancées de ces découvertes sont analysées, étudiées, approfondies, pour aller toujours plus loin, dans ce qu’elle peut apporter à tous.

La solitude est une réalité propre à tous les états de vie. Nous avons à nous construire en nous-même. « Soyons notre Légende personnelle, à nous de créer notre Réalité. Apprendre à être responsable de soi-même »

Connaître nos forces et nos  faiblesses, nos valeurs, nos capacités, nos talents, nos compétences. Sans les comparer aux autres . Ne pas laisser notre Bonheur dépendre seulement des autres. Le décider en soi ! Sinon on est MENDIANT

 

DEVENIR SOI : l’œuvre de toute vie

Et si le sens de notre vie n’était que cette ALCHIMIE qui consiste à transformer notre carbone du départ de notre vie, en un diamant magnifiquement ciselé, dont nous serions le plus fier, au soir de notre vie.

diamante-carbon

C’est passer du charbon, au diamant brut puis au diamant CISELÉ

RELATION A NOTRE ENVIRONNEMENT

L’Astrophysicien Hubert Reeves dit que la pollution n’est pas un gros problème pour la planète ! Mais 6 MILLIARDS de petits problèmes !!!!  Mais aussi 6 MILLIARDS de petites solutions !

Il faut 10 Kgs de protéines végétales directement assimilables, pour produire 1 seul Kg de protéine animale On induit couramment l’idée que la planète ne peut pas nourrir une population trop nombreuse, et que la sous nutrition est une sélection naturelle. 30% des habitants se partagent 95 % des ressources planétaires.

Et on nous fait croire que les protéines animales seules sont nécessaires au bon développement des humains. On oublie que les protéines végétales sont une source tout aussi fiable. (association de légumineuses (lentilles petits pois, haricots secs) et de féculents (pomme de terre, riz pâtes) = protéines végétales.

70% des humains se contentent des 5% qui leur reste.  Sur quelle planète voulons nous vivre ?

2_vegan_lunch_salad

 

 

10 Kgs de céréales = 1 kg de viandeentrecote 1

NOS RÉALISATIONS, CONTRIBUTION -NOS VALEURS ET NOS CROYANCES

FAIRE DE NOTRE VIE UN DIAMANT CISELÉ QUI NOUS RESSEMBLE

Nos valeurs illuminent notre route et guident nos comportements. Nous avons besoin de vérité, de beauté, de respect, de justice, d’amour,  d’authenticité, de simplicité, de solidarité, de gentillesse, de douceur, de ……autant que d’air pour respirer, ou d’eau pour se désaltérer..      Alors le monde a besoin de nous tous  pour cela

 

CHOISIR ENTRE BESOIN EXCESSIF D’ARGENT  ET UNE VIE PLUS ÉPURÉE

Retrouver l’essentiel, cesser d’être possédé par nos possessions. Retrouver notre liberté face à la société qui nous pousse à l’hyper-consommation.Dans des frustrations permanentes de ne jamais pouvoir tout posséder, ou d’avoir le dernier cri. Nous laissant emplir nos maisons, nos têtes, nos vies, de TROPS qui nous anesthésient, nous engourdissent , nous surchargent, au point de n’avoir plus toujours une mobilité svelte…

 

hotel-santorin-15trop encombré

 

 

 

 

 

 

 

LE TRAVAIL FAIT POUR L’HOMME

et non l’homme « outil pressuré de production au service d’un systeme. »

chabal-se-retrousse-les-manches_236068_516x343

G8nord:sud

Depuis que l’on comptabilise, chiffre toute action professionnelle, on exige de l’humain qu’il devienne performant comme une machine, et peu à peu on repousse les limites des propositions, jusqu’à le presser comme un citron, et le jeter dès qu’il est malade, moins performant, ou gênant dans une restructuration.

Quelques effets dramatiques de cette pensée devenue inhumaine :

Moins de pauses conviviales autorisées, car inutiles et non rémunératrices,  qui tissaient la fierté et le sentiment d’appartenance à une entreprise, remplacée parfois une concurrence hargneuse effrénée aux meilleurs chiffres…

Sérieuses difficultés à pouvoir vivre les valeurs essentielles qui nous faisaient choisir tel type de profession. Avec la pression des exigences, on ne peut plus travailler avec le coeur et la passion qui demande du temps et de l’attention. Tout particulièrement dans les métiers sociaux ou médicaux. Privilégier le nombre au détriment de la qualité, provoque une incohérence responsable de dépressions. Les personnes ne se retrouvent plus dans leurs choix fondamentaux.

 

Quelques livres sur le sujet :

 

« Découvrir un sens à sa vie avec la LOGOTHERAPIE » de Victor E. FRANKL

« L’art de la Simplicité » de Dominique Loreau (en livre de poche peu coûteux-  magnifique !!)

« La vie après la vie » de Raymond Moody

« les divers ouvrages d’Elisabeth Kubler Ross autour de la fin de vie et mort imminente »

« la méditation de Pleine conscience » de Christophe André

« le Pouvoir du moment présent » Eckart Tollé

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s